Une technique de cuisson qui ne manquera pas de vous enflammer : le flambage ! – Neff back-arrow coffee-saucer cuttlery dish duration-75 facebook-footer facebook fish-diving fish glove-rot glove grapefruit knife-alt knife leek mushrooms onion pen pepper pinterest plank-rot plank print salt search spoon towel twitter-footer twitter whisk wine youtube

Une technique de cuisson qui ne manquera pas de vous enflammer : le flambage !

Le flambage est une technique de cuisson qui consiste à arroser un aliment d’un alcool fort, auquel on met ensuite le feu. L’alcool s’évapore alors, mais son goût reste présent dans le plat. Mais comment s’y prendre ? Et surtout : comment flamber des aliments en toute sécurité ? Cette technique comporte des risques, soyez donc toujours prudent. Nous vous proposons ici 4 conseils pour apprendre à flamber comme un vrai pro !

Le flambage ou comment bluffer ses convives

Le flambage est une technique de cuisson très ancienne, courante en Europe. Il permet d’amener subtilement le goût d’un alcool fort dans un plat. Il suffit d’arroser d’alcool les aliments qui se trouvent dans votre poêle, de saisir une flamme et… coup de chaud (et explosion de saveurs) garanti dans votre cuisine !

D’une pièce de gibier à un dessert, quels aliments peuvent être flambés ?

Le flambage permet de donner à la viande, notamment le gibier ou la volaille, un petit goût supplémentaire. Mais vous pouvez aussi flamber des scampis et les accompagner d’une sauce piquante à la tomate : un délice ! Le plat flambé le plus connu est sans conteste les crêpes Suzette, des crêpes à l’orange qui sont flambées avec une liqueur à l’orange comme le Cointreau ou le Grand Marnier. À (re)goûter d’urgence !

Quels alcools ?

Le flambage se fait de préférence avec un alcool fort entre 30 et 40 %. Les boissons moins fortes ne flamberont pas aussi bien. Abandonnez donc l’idée d’un flambage au vin, à la bière, au xérès ou au champagne, et optez pour des alcools distillés tels que le whisky, le rhum, le cognac ou le calvados. Pour les plats sucrés comme les fameuses crêpes Suzette, partez sur une liqueur comme le Grand Marnier. Vous utilisez une boisson au très haut pourcentage d’alcool ? Attendez-vous à une flamme de taille ! Prudence, donc !

Vous avez envie de vous essayer au flambage ? Voici comment vous y prendre :

  1. La sécurité avant tout : éteignez votre hotte !

Avant toute chose, veillez à respecter quelques conseils de sécurité. Faites en sorte d’avoir tous vos ingrédients et ustensiles à portée de main avant de vous lancer. Vous éviterez ainsi de devoir retourner toute votre cuisine alors qu’une flamme jaillit de votre poêle ! Prévoyez aussi un couvercle pour pouvoir rapidement couvrir votre poêle si les choses dégénèrent. Et le plus important : éteignez votre hotte avant de flamber ! Si vous la laissez allumée, votre hotte (dont les filtres sont remplis de graisse) aspirera les flammes et mettra le feu à votre cuisine avant même que vous vous en rendiez compte.

  1. Choisissez le bon alcool

Comme nous l’avons déjà mentionné, il est très important de choisir le bon alcool. Ne tentez donc pas le flambage avec la première bouteille que vous trouverez. Réfléchissez à l’alcool qui s’accorde le mieux avec votre plat et vérifiez qu’il affiche entre 30 et 40 % d’alcool.

  1. Mettez le feu à votre poêle !

Une fois toutes ces consignes respectées, vous pouvez passer au flambage en tant que tel. Dans la poêle chaude, versez l’alcool sur vos aliments. Attendez quelques secondes que l’alcool devienne bien chaud. Basculez légèrement la poêle au-dessus du feu, prenez une longue allumette et enflammez l’alcool. Remettez la poêle flambante sur le feu. Le flambage s’arrêtera quand l’alcool sera évaporé.

  1. Reste d’alcool dans la poêle

Pendant le flambage, la quasi-totalité de l’alcool s’évaporera. Cependant, il peut arriver qu’il reste un peu d’alcool dans la poêle. Ne perdez pas cela de vue si des enfants ou des personnes qui ne consomment pas d’alcool vont également manger ce plat !

 

 

 

 

Commentaires

Votre avis nous intéresse ! (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d’un *

Dégustez la newsletter de Neff

Inscrivez-vous ici